Hausse de l’insécurité 

Les fêtes de fin d’année sont là et l’insécurité aussi. Les braqueurs n’ont plus peur de rien et aucun scrupule. Aller jusqu’à cambrioler l’orphelinat Home Kisito et la communauté des Soeur de Pissi. C’est grave. 

Tout ça là si on fouille bien là cest à cause des femmes. Aller frimer et jouer les …

Share this article

J’aime Ouaga !

C’est tout. J’avais juste envie de le dire alors je le dis. J’aime Ouaga. 

Jaime Ouaga, malgré les tentatives répétées et régulières de la Sonabel pour m’en dissuader. 

J’aime Ouaga et ses mois d’octobre de tous les dangers ! Ou bien, Blaise et Gilbert ?! 

J’aime Ouaga pour ses …

Share this article

Huit jours #AuFaso !

Au cas où vous avez manqué cette semaine parce que vous sortez de prison, ou d’un long coma ou alors parce que vous débarquez d’une lune de miel torride sur une île privée aux Maldives, coupée de tout ce qui aurait pu souiller ce moment idyllique, (Et je vous comprends) j’ai pris la liberté de …

Share this article

C’est Dieu qui nous garde 

Rares sont les pharmacies climatisées à Ouaga. La grande majorité fonctionne au ventilateur.
Encore plus rares sont les pharmacies avec des groupes électrogènes.
Avec les coupures de la #Sonabel, que dire des médicaments à conserver à une température en dessous de 25 degrés???

Share this article

Le bazar d’ayyahh

Posted on 0

Ce week-end j’ai participé à une kermesse à l’école française Saint Exupéry de Ouagadougou. C’était la première fois pour moi de participer à ce genre d’événement et je peux dire que c’était une belle expérience même si je m’attendais à vendre plus.

Les exposants se sont plaint de ce que l’école n’a fait …

Share this article

Grèves oh grèves, on est mal barré !!!

Posted on 4

Grève des transporteurs 

Grève des employés de la brakina   

Grève de la  Sonabel (c’est tout comme vu qu’on a pas d’électricité)

Grève des fonctionnaires 

Grève des étudiants de l’université de Ouagadougou 

Grève des étudiants de 2iE

Grève des employés de la télévision …

Share this article

Petit coup de gueule !

Comment comprendre qu’en 48 heures la ville de Ouagadougou soit paralysée alors qu’un préavis a précédé la grève des transporteurs.

Seulement 48 heures après le début de la grève il n’y a plus d’essence dans les stations, la sonabel n’assure plus ses services et bientôt les denrées alimentaires vont grimper. 48 heures et …

Share this article

%d blogueurs aiment cette page :