La Cavale du géomètre

de Arto Paasilinna
 » Cela fait une drôle d’impression de ne pas savoir qui on est, d’où on vient ni où on va. Taavetti Rytkönen, soixante-huit ans, était exactement dans cette situation. Il ne savait pas où il allait, ni qu’il venait de sortir d’une agence de la Banque nationale, où il avait oublié son portefeuille et ses papiers d’identité, mais tout de même pensé à fourrer dans sa poche intérieure une liasse de billets épaisse d’un centimètre et demi…  » Un géomètre amnésique, un chauffeur de taxi pas du tout pressé de rentrer chez lui, un architecte albanais, un interprète bosniaque, douze naturistes françaises, plus quelques paysans pas mal imbibés… Agitez, secouez et vous avez un grand Paasilinna.

Publicités

Et vous, qu'est ce que vous en dites ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s