Hum hum

Avez vous déjà eu honte d’être noir? d’être africain? Moi si. Ici.
Je vais certainement en choquer plus d’un, mais jamais auparavant je n’aurais cru dire ça. Pour essayer de comprendre, je vais vous expliquer la petite anecdote que j’ai vécu et qui m’a poussé à rédiger ce post.

La semaine dernière j’ai pris le train pour me rendre à Paris. A une gare monte dans notre wagon un jeune noir. Pas un fraichement débarqué comme votre gaou préférée, qui marche profil bas parce qu’elle ne maitrise pas le système et qu’elle évite de paraitre plus gaou qu’elle ne l’est déjà. Non, lui il est d’ici, il est né ici, ça se voit! C’est un djeun’s avec les accessoires de tous les djeun’s du monde entier: gros écouteurs collés aux oreilles dont tout le wagon a la liberté d’apprécier la musique (Kimbo sait de quoi je parle), un bonnet Bulls sur la tête, un blouson noir, une petite paire de lunette sur son nez effilé, un smartphone qu’il pianote et le détail qui tue, la démarche du caïd.
Je le regarde chercher une place qu’il finit par trouver deux rangs en face de moi.

Le train avance et le contrôleur entre et demande les billets. Mon djeun’s est serein, jusque là rien d’anormal mais j’ai une intuition. Le contrôleur arrive à son niveau et lui demande son billet. Mon intuition se confirme, quelque chose est sur le point d’arriver. Je n’en crois pas mes yeux. Il ne tend pas sa carte au Monsieur, mais la pose sur la tablette tirée devant lui et lui fait signe de la prendre en la pointant du doigt. Je suis sidérée, je regarde autour de moi, histoire de voir si tout le monde suit la scène. Personne ne semble faire attention, ils ont surement dû en voir d’autres j’imagine…
Le contrôleur prend la carte mais la photo dessus est celle d’une fille et non celle de mon djeun’s. J’ai envie de creuser un trou et de disparaitre, me retrouver partout ailleurs mais pas là. Alors commence un dialogue de sourd, parce que mon petit gars refuse de retirer ses écouteurs et qu’il continue de  jouer avec son téléphone. Le contrôleur fait finalement appel à son collègue et tous les deux arrivent, après moult tractations diplomatiques, à extirper du djeun’s son identité et l’adresse de ses parents à laquelle il faudra envoyer l’amende, parce que oui, notre caid n’avait pas 13,5€ sur lui pour le billet de train.
Les contrôleurs finissent par s’éloigner et le voilà qui tourne la tête et leur crie:
« Allo? tu peux revenir là? »
Je n’en croyais pas mes oreilles: toi tu n’as pas ticket, on t’a pas giflé pour ton impolitesse caractérisée, on t’a pas fait descendre du train, on te laisse arriver au terminus et c’est toi qui appelle les gens TU avec un air arrogant alors que tu n’as même pas 13,5€ dans tes poches? A ce moment là , en plus d’avoir doublement honte, j’ai eu envie de me lever et d’aller le gifler pour son impertinence. L’agent est revenu, a répondu aux questions du djeun’s sur comment il pouvait récupérer la carte confisquée, a demandé si tout était clair et s’il pouvait s’en aller. Tout ceci avec vouvoiement et calme. Ensuite il s’en est allé. Le train est arrivé en gare. Je suis descendue et je me suis dis que jamais je n’élèverai mes enfants ici.

J’ai eu honte. Mais ce qui me choque au delà de la honte, c’est justement POURQUOI? Pourquoi est-ce que j’ai eu honte alors que je ne le connais ni d’Adam ni d’Ève? Des malotrus il y en a partout, à Ouaga, Abidjan ou partout ailleurs en Afrique et pourtant jamais je n’ai eu honte quand il m’est arrivé de croiser leur chemin. Pourquoi est ce que je me sens bizarre quand je croise ici à certaines stations de métro tellement de noirs que je me demande si je suis toujours en France ? Quand je croise des gars avec le pantalon taille haute à la Kanda Bongo Man? non là vrai vrai je ris hein lol 😀 Des Ladji qui crachent tranquillement par terre? Des femmes avec le visage tellement dépigmenté et sur lequel elles ont malgré tout reproduit les couleurs de l’arc en ciel? Et ces djeuns toujours bruyants et toujours avec la démarche arrogante et fière, quasi provocatrice alors que ce sont des Rienneux?

Vous qui avez été, ou qui êtes encore à Bengué, avez vous déjà ressenti cela? Oui? Non? Pourquoi? Comment vous gérez?
Et vous, comment pourriez vous l’expliquer?

Publicités

18 réflexions sur “Hum hum

  1. Stéphane dit :

    Ce rapide message pour te dire que OUI ça fait ça à tout le monde je pense 😉 Et ça ne passe pas vite. A chaque fois je dois retenir madame pour pas qu’elle aille gifler des « z’enfants » dans le métro ! 😉

    Mais il faut savoir raison garder, il n’y a pas de fatalité à a ce que tes enfants deviennent mal poli s’il grandissent en France. Ce n’est pas inscrit dans les genes. Tout est question d’éducation.

    Mais tu sais, ne PAS s’habituer reste un signe de « bonne santé » civilisationnelle j’ai envie de dire.

    Garde la tête froide – Garde la tête haute ! (Personne ne te demande de la baisser 😉

    • ayyahh dit :

      Merci Stéphane… ça fait du bien de savoir que je ne suis pas seule à réagir comme ça 😉 et tu as surement raison pour l’éducation mais ça fait vraiment réfléchir …

  2. leventdelaterre dit :

    Salut à tous!
    Ayyah, tu viens de toucher un phénomène que nous tous africains qui arrivions en France pour la première fois vivent : le fait de rencontrer des noirs dans des situations d’impolitesse caractérisée. Et lors que tu mènes ta petite enquête pour comprendre ce qui se passe, tu constates que ce sont généralement les enfants des immigrés, les africain-français vivant dans les banlieues, qui sont mis cause. Ils sont violents face au système français. Pose la question pourquoi ? On te dira qu’ils sont le produit d’un système qui a toujours voulu les exclure ? On te dira que le système ne leur offre pas des opportunités d’ascension dans la société française bien qu’ils soient français. Ils ne peuvent que dealer, football, chanteur, caisiers…Le pire, c’est que généralement les Africains sans-papier ou clandestin emboitent leur pas ?
    Pourquoi avoir honte d’être pour une fois noir ? Tu as juste vécu, une situation où c’est un noir qui était mis en cause. Et comme tu es noir, tu t’es dit ouf, ces Blancs [dans le train] diront que tous les noirs sont ainsi, surtout si ton conjoint est blanc. Tu ne veux pas qu’on te mette dans le même sac que ce jeune observé dans le train. Tant que tu seras en France, tu rencontreras toujours ces cas, surtout si tu quittes la banlieue pour Paris ? Même à Paris dans les quartiers comme Barbes, Château rouge, Château d’eau tu observeras ces cas. Si tu n’es pas encore allé dans ces quartiers, je t’invite d’y aller, surtout le weekend.
    Bref ! Les Noirs, les Blancs, les Arabes en France, tu en trouveras des bons comme des mauvais, surtout les jeunes qui vivent dans les banlieues. Ils ont des traits caractériels particuliers. Mais ne te laisse pas empoter dans la généralisation. Il y a des bons. Mais ces derniers sont traités de blancs par les premiers.
    Il y a beaucoup à dire sur ce sujet. Même ici aux Etats-Unis, on en trouve. Mais il faut creuser le pourquoi de cette situation, qui est très complexe.

    • ayyahh dit :

      « ces derniers seront traités de blancs par les premiers » là tu marques un point, je suis totalement d’accord avec toi, c’est justement l’argument le plus facile à avancer pffff…
      Quelqu’un m’a dit que je finirais par m’habituer et pour être franche je préfère de loin garder ma santé civilisationnelle comme dit Stéphane et continuer encore et encore à m’offusquer. Un dicton nouchi dit que ‘les moutons se promènent ensemble, mais ils n’ont pas le même prix‘ 😉

  3. Stéphane dit :

    Oui, mais c’est encore trop facile … blanc n’est pas forcément, automatiquement synonyme de « Impoli ». Ça se saurait si tel était le cas 😉
    Dans tous les cas, ça fait du bien (a mon avis) de sortir de Paris et des grandes villes pour réaliser 1) que la France comme n’importe quel autre pays ne peut se résumer à une seule chose et 2) pouvoir remettre dans un contexte social en effet (celui des banlieues / classe défavorisées) cette question plutôt que sur une forme de question raciale. Même si ça choque parce que c’est ce qui est devant nos yeux, c’est pas pour autant que ça explique tout. Les parents Africains de ces enfants là sont souvent les premiers désemparés devant ces comportements. Ça les touche mais ils ne savent pas comment gérer ça.

    • ayyahh dit :

      La remarque ‘ces derniers seront traités de blancs par les premiers’ résume juste le fait que critiquer des africains ou des noirs, en étant soi même africain ou noir, est souvent mal perçu par la communauté. on est accusé de  »s’exclure de la race » et donc à s’identifier aux blancs, je sais pas comment dire ça, c’est comme si en tant que membre de la communauté tu n’as pas le droit de la critiquer ou d’en avoir honte, ce serait alors la renier, se renier…
      Bref c’est ainsi que moi j’avais compris la chose et citer la phrase de ‘leventdelaterre’…. mais il est vrai que ces questions raciales restent toujours délicates à discuter…

  4. leventdelaterre dit :

    La phrase « (…) blanc n’est pas forcément,autimatiquement synonyme de « Impoli.  » ca se saurait si tel était le cas (…) » dit tout. Il y a par exemple les Roms? Est-ce des Blancs? la question reste posée. Il y a aussi ces jeunes blancs des « undergrounds » qui ont ces mêmes très caractériels?  » Ça choque parce qu’on pense que s’est nouveau. Ce n’est pas le cas. C’est pour cette raison j’appelle à sortir du déterminisme raciale, mais de situer cette situation precise dans le contexte générale de la vie en banlieue et ses implications. Et dans la banlieue habitent toutes les races: Noire, Blanche, rouge, jaune, Métisse…Ce qui est certain c’est une question interessante qui mérite d’ être discuté

  5. Lipy dit :

    Je comprends bien ce sentiment de « honte » que tu décris. Car, par le passé j’ai déjà ressenti les mêmes choses face à des situations similaires. Mais depuis quelques années, je n’ai plus honte de cela, car lorsque je vois un jeune homme noir agir de la sorte dans le train ou ailleurs, ce n’est pas un noir que je vois, mais un jeune (crétin) tout simplement.
    Je suis certaine que les autres personnes dans le train ne m’identifient pas au jeune délinquant noir, simplement parce que je suis noire moi aussi.

    Moi je me pose une question. Pourquoi jugement du blanc est il aussi important à nos yeux ?
    Accorde t-on autant d’importance au jugement des Maghrébins, des Indiens ou même à celui des noirs ?
    Parfois le noir, lorsqu’il est dans les lieux publics, veut avoir une attitude irréprochable, il ne veut surtout pas se faire remarquer ! Même lorsque son enfant de 4 ans joue librement et s’agite dans tous les sens (comme tout enfant de 4 ans) la maman africaine rappelle son enfant au garde à vous, alors que la maman blanche elle s’extasie devant l’éveil de son fils.

    Les blancs eux, ont-ils honte lorsqu’à chaque station de métro, une junkie mendiante aux cheveux décolorés pénètre la rame pour demander une petite pièce ou un ticket restaurant ? Ont-ils honte lorsque des petites blondinettes du 16ième roulent leur joint de manière ostentatoire dans le métro ? Ou tout simplement quand un autre blanc se fait verbaliser pour défaut de titre de transport ?

    Dans la vie, on ne peut pas être responsable du comportement des autres. Voyons des hommes et non des couleurs.

    • ayyahh dit :

      Tu as raison de dire qu’il ne faut voir qu’un crétin et rien d’autre, mais je ne partage pas la suite de ton analyse. J’ai eu honte parce que je ne suis pas CHEZ MOI. Chez moi je ne vois que des crétins auxquels je ne m’identifie pas. Tu es arrivé à le faire ici parce que c’est chez toi ou parce que c’est devenu chez toi.
      J’en connais des « blancs » (puisque le débat a dérivé dans le sens du gentil Noir et du méchant blanc ou vice versa) j’en connais qui ont tout aussi honte du comportement de leurs compatriotes chez moi au Burkina Faso, ou ailleurs en Afrique, des salauds il y en a de toutes les couleurs et partout sur le globe….
      La question que je me posais était de savoir pourquoi noir en Europe j’ai honte de noirs ici que je connais pas ou si vous préférez, (et pour aider à sortir du clivage racial), pourquoi le blanc en Afrique a honte de blancs malappris qu’il ne connait pas? pourquoi avons nous honte loin de chez nous du comportement de ceux qu’on considère comme « nos frères » alors qu’on ne les connais ni d’Adam ni d’Ève?
      Là était ma première préoccupation en rédigeant ce post et déjà je commence à y voir plus clair et je préfère rester sur la conclusion de Stéphane, tout est question d’éducation….

  6. RitaFlower dit :

    C’est la désinvolture,l’insolence et l’impolitesse de ce jeune homme qui est à condanner et non pas sa couleur de peau noire.Aurais-tu réagis de la meme façon s’il s’agissait d’un jeune homme blanc?tu peux avoir honte ou genée d’etre dans une telle situation inconfortable en public mais pas d’etre noire.Etant issue de la communauté noire,tu n’es pas pour autant responsable du comportement des autres noirs.Ne te metS surtout pas sur la tete un »fardeau trop lourd à porter ».Que te dire d’autre,j’aime pas généraliser des situations quotidiennes.Pour conclure ne te focalise pas sur un cas spécial.IL y a des jeunes issus de l’immigration qui sont courtois,respectueux et éduqués.ILs te rendront fiers d’etre noire et de vivre en FRANCE.Ce sont des jeunes issus d’ici et d’ailleurs qui s’enrichissent de cette belle diversité culturelle…P.S. Ne tombe pas dans le piège des couples MIXTES qui ne regarde que d’un seul coté:café au lait.

    • ayyahh dit :

      ton analyse se tient mais ton PS me laisse un peu perplexe. Aurais-je perdu toute capacité de raisonner objectivement simplement parce que je suis engagée dans une relation mixte? 😉

  7. leventdelaterre dit :

    Je vous invite à regarder ce reportage et surtout lire les commentaires des forumiste pour comprendre ce qui se passe en France.

  8. leventdelaterre dit :

    Tout à fait d’accord avec toi Lipy, très bonne anlayse. C’ est mauvais quand ça vient du noir, mais excusable quand ça vient du blanc. Vas y comprendre. Et quand tu vis dans un espace de blancs, tu te laisses emporter par cette caricature. Et du coup tu commences à avoir de ta propre personne, sans t’interroger pourquoi cette situation.

    • ayyahh dit :

      Leventdelaterre, je suis déçue de ce commentaire, je te voyais vraiment au dessus de cela surtout après le coup du « ces derniers seront traités de blancs par les premiers »..
      Tu viens de tomber en plein dans le travers que tu décriais tantôt… 😦

      • leventdelaterre dit :

        Ayyah, je voudrais juste savoir pourquoi tu n’es pas d’accord avec mon dernier poste. Ce n’est pas un jugement personnel, mais je te parle de ce qui se passe, ce qui se dit, la bipolarisation du discours pour comprendre qu’il faut toujours relativiser. J’ ai donné un point de vue, ça te plait, là tu es d’accord. J’en donne une autre qui ne te convient pas. Là ! Tu n’es pas d’accord. Moi je ne fais que dit ce que je vois et ce que j’entends. Tu es en France, tu entendras ces deux discours tous les jours.
        J’écris pour juste attirer l’attention des sur les dérives du déterminisme ethnique, raciale pour comprendre un fait. Ma philosophie est qu’en tout espace, tu trouveras des bons et des mauvais. Mais là si tu veux quantifier, là c’est un autre problème
        Pour dire en même temps A RitaFlower que je suis d’avis avec sa phrase : « Je ne nie pas la réalité des jeunes dans les cités. Je me méfie toujours de l’angle d’approche de ces reportages et du message véhiculé par les MEDIAS FRANCAIS. ». Mais, j’ai envoyé cette vidéo pour que les gens comprennent comment on tombe facilement dans la caricature. En plus, j’ai invité chacun à lire le forum ; les formistes ne sont pas tous des gens de cités, pour montrer comment les systèmes par le haut amènent les populations à raisonner en terme dichotomique : Noir/Blanc, Banlieue/Paris….
        Bon ! Bref. Ce genre de discours ne finisse jamais. Je te felicite d’avoir posé le problème, malgré sa sensibilité.

  9. RitaFlower dit :

    Je ne nie pas la réalité des jeunes dans les cités.Je me méfie toujours de l’angle d’approche de ces reportages et du message véhiculé par les MEDIAS FRANCAIS.Je dis simplement de ne pas mette tous les jeunes dans le meme sac.IL y en a,j’en connais qui ont fait de longues études universitaires et qui font tout pour décrocher un travail décent et durable.Je sais pertinement ce qui se passe dans ces banlieues FRANCAISES.J’essaie d’éviter absolument la stigmatisation systématique d’une partie de la jeunesse d’origine africaine et ses dérives içi…je partage plutot l’avis de Lypi qui est intervenu avant moi sur cette question et a aussi donné un autre son de cloche que celui qu’on a l’habitude d’entendre.A chacun d’etre objectif aujourd’ui…

  10. Lipy dit :

    Ayaah,
    Je pense que c’est la première phrase de ton texte qui a biaisé le sujet (« Avez vous déjà eu honte d’être noir? d’être africain? Moi si. Ici. ») et l’a inévitablement fait dériver vers une discussion noir/blanc. Quoiqu’il en soit, je trouve très courageux de ta part d’exprimer ouvertement un point de vu aussi sensible que celui-ci.

    Bien entendu, je comprends que tu aies eu honte du comportement d’un autre noir, parce que en France tu n’es pas chez toi. Mais ce qu’il faut retenir,c’est que cet autre noir Lui, en revanche est bien chez lui, c’est un français !
    La question qui se pose alors est pourquoi as tu eu honte du comportement du noir, au lieu d’avoir eu honte du comportement du français. C’est parce que en l’homme noir, tu vois un frère auquel tu t’identifies.

    Pour répondre à ta question: « pourquoi avons nous honte loin de chez nous du comportement de ceux qu’on considère comme « nos frères » alors qu’on ne les connait ni d’Adam ni d’Ève? ».
    Pour ma part, je pense que c’est une question d’égo. Je m’explique. L’être humain (Mr X) est souvent (trop) soucieux de son image. Lorsqu’il est en société et en minorité, il ne cesse de se comporter de manière adaptée, il se contrôle, surtout il se tient bien! car il ne voudrait pas être jugé par le reste du groupe. Soudain, entre en scène un autre homme, qui du fait de ses caractéristiques visibles (couleur de peau, handicap, surpoids) Mr X considère naturellement comme son alter égo. Mais ce dernier, à un comportement jugé inadapté et cela me dérange profondément, car je m’identifie à lui et je crains que le reste du groupe nous catégorise, nous mette dans le même sac.
    Finalement, c’est parce que Mr X a peur d’être jugé, qu’il est pris de honte. Et il est le seul responsable de cela, car il est responsable de ses émotions.
    Si l’être humain n’était pas aussi conscient de son image, si le jugement de l’autre n’était pas si important à nos yeux, alors nous n’accorderions pas d’importance au comportement de ceux que nous considérons comme nos alters ego.
    Ou
    Si nous cessions de considérer celui qui présente des caractéristiques extérieures semblables aux nôtres, comme notre alter égo, alors nous serions détachés de tout sentiment dans des situations semblables à celle que tu as connue dans le train.
    Encore une fois, sous la fine pellicule de notre peau, se cachent d’autres caractéristiques qui peut-être te rapprochent plus d’un blanc que d’un autre noir. Notre alter-ego, n’est pas toujours celui que l’on croit être…

    Greetings du 7/8, Mantes-la Jolie.

    • ayyahh dit :

      J’ai totalement biaisé l’introduction dans le but « d’accrocher le lecteur » et je crois que ça a bien marché 😉 lol
      pour en revenir à notre ‘Pourquoi’, tu as peut être raison avec la relation d’égo et d’alter égo, c’est une question à creuser et je te remercie sincèrement pour cette contribution qui est de mon point de vue très enrichissante… 🙂
      Bise

Et vous, qu'est ce que vous en dites ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s