Petit coup de gueule !

Comment comprendre qu’en 48 heures la ville de Ouagadougou soit paralysée alors qu’un préavis a précédé la grève des transporteurs.

Seulement 48 heures après le début de la grève il n’y a plus d’essence dans les stations, la sonabel n’assure plus ses services et bientôt les denrées alimentaires vont grimper. 48 heures et Ouagadougou est par terre. Qu’allons nous devenir si les transporteurs entament une grève illimitée ???

Publicités

Et vous, qu'est ce que vous en dites ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s