On n’a pas le même prix …

Vendredi dernier, alors que je conduisais en ville, j’ai été surprise de voir un panneau Stop « se lever » au niveau du rond-point des Nations Unies, juste avant le feu tricolore. La dame qui le tenait, venait de le lever pour nous obliger à nous arrêter, afin de laisser passer une mère et sa fille qui sortaient de l’école primaire internationale Saint-Exupéry.
Je me suis demandé: pourquoi arrêter la circulation pour seulement deux personnes qui doivent traverser? De surcroit un peu avant un feu tricolore, avec en plus un passage clouté?
Au niveau de l’école internationale américaine, c’est la même chose le matin; la circulation est bloquée par un de leurs agents de sécurité pour laisser passer les véhicules allant ou sortant de l’école.

Si vous circulez à Ouaga et que vous ouvrez un tant soit peu les yeux, vous verrez que toutes les rues autour de l’Ambassade de France ont été barrées, pour travaux ? obligeant tout le monde à faire des détours. Idem pour l’une des rues qui jouxte la résidence de l’ambassadeur de France, et aussi pour l’une des rues longeant le bâtiment abritant les Peace Corpses américains.

Sans polémique, aucune, vous êtes vous déjà posé cette question : « Un pays africain, quel qu’il soit, pourrait-il prendre de telles dispositions dans un pays de l’Occident ? »

Je dis ça, je dis rien …

Publicités

5 réflexions sur “On n’a pas le même prix …

  1. Fôgnon dit :

    Et si on posait la question autrement: les conducteurs, à moto ou en voiture, ne doivent-il pas ralentir lorsqu’ils s’approchent d’une école ? Je répondrai par l’affirmatif parce que le code de la route nous le demande. La preuve des panneaux nous signalent toujours la présence d’une école sur nos routes afin que nous puissions ralentir. Mais la réalité est autre. Les gens ne respectent rien, d’où la forte présence des « gendarmes couchés » sur nos routes et ‘ »d’humains regulateurs de la circulation » à Ouaga.
    Maintenant si des écoles ont les moyens d’embaucher pour mettre un terme à cela, auprès de qui doit-ont se plaindre? Personne. Si on faisait attention à l’incivisme routier, certains établissements n’embaucheraient pas des Burkinabè pour réguler la circulation auprès de leurs établissements – d’ailleurs cela crée de l’emploi.
    Le piéton, même quand il est seu, a la priorité sur la route. C’est une question de respect du code de la route et pas autre chose.
    Pour la protection des ambassades, chacun se protège situation de crise. Et c’est partout.
    Ce qui est interessant, c’est que ces barricades doivent nous interpeller: Ça ne va pas au pays.
    Félicitation pour tes écrits et courage pour le blog

  2. Krasny Oktyabre dit :

    [ En mode PROVOK ]

    « Je me suis demandé: pourquoi arrêter la circulation pour seulement deux personnes qui doivent traverser?  »

    => Repasse ton permis (encore ! 🙂 alors 😉 Parce que le code de la route est formel, à partir du moment ou un piéton a 1 pied sur le goudron, tu DOIS t’arreter pour le laisser passer. Avec ou sans la dame :):)

Et vous, qu'est ce que vous en dites ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s