La bouffe au Japon

Sushis, sushis, sushis. Ils sont nombreux ceux qui voudraient être à ma place rien que pour essayer et bien que tout le monde en parle dès que j’évoque la cuisine japonaise, je n’ai pas encore fait le pas. Il me faut une autre motivation que la qualité et la saveur de la chose (dont je ne doute pas), mais sincèrement pour mettre du poisson cru dans ma bouche il m’en faut un peu plus. Par exemple pouvoir craner devant vous à mon retour, ou alors pouvoir faire la fine bouche devant un plat de sushis ailleurs dans le genre : ‘’ohhh au japon c’était beaucoup mieux, il manque peut-être un tout petit peu de telle saveur particulière, tel parfum, la présentation est beaucoup plus étudiée au Japon etc ‘’…. ouais pour ça, pour me la péter je mettrai du poisson cru dans la bouche… j’ai encore 3 jours pour le faire….lol

Le premier repas japonais que j’ai eu fut une expérience, comment dire…surprenante. Tout d’abord il fallait se déchausser, c’était un restaurant traditionnel et on n’y entre pas avec les chaussures. Ensuite on n’y utilise pas de chaises mais des sortes de petits coussins plats posés sous une table basse et évidemment on mange avec des baguettes. J’avoue que la présentation était nickel : un plat rectangulaire avec de petites cases contenant différents morceaux de fruits de mer. J’ai pris mon courage à deux mains parce que malgré la beauté de la présentation je n’étais pas vraiment rassurée sur le gout qu’auraient ces petits cubes et pourtant je les ai aimé mes petits cubes ; jusqu’à l’avant dernier, un cube de poisson et d’algues…no comment.

Bon allez, quelques conseils de gaou à gaou, (j’aurais dû m’informer avant d’arriver ici) vous en avez de la chance :

  • On ne mange pas avec les doigts, sauf certains fruits et légumes, voire les sushis et quelques fruits de mer.
  • C’est l’aliment qui doit être porté à la bouche et non l’inverse.
  • S’il est possible de tenir en l’air un bol ou une petite assiette, les plats ne doivent généralement pas quitter la table lorsque l’on mange.
  • Il faut finir son assiette, quitte à se servir très peu.
  • On utilise des baguettes pour les plats d’origine japonaises, même pour la soupe. Elles doivent être tenues correctement, et ne jamais être plantées dans le riz : cette présentation est réservée aux offrandes faites aux morts (Oups, je l’ai fait ça !).
  • Les plats présentés ensemble, souvent sur un plateau, ne doivent pas être mangés l’un après l’autre, mais tous en même temps, petit à petit, sans les mélanger dans les assiettes.
  • On tient son plat de sa main libre lorsque l’on mange, l’autre main tenant les baguettes.
  • On porte un bol avec la main à plat dessous, tenu au-dessus par le pouce.
  • Les plats doivent être mangés en silence, à l’exception des nouilles et des soupes, pour lesquelles il est de bon ton de faire un bruit d’aspiration, signe que l’on hâte de consommer malgré la chaleur du mets.
  • Le couvercle du bol de soupe ne doit pas rester à l’envers sur la table une fois le repas fini, il est généralement reposé sur le bol à l’endroit (pas encore eu le courage de boire une soupe).
  • Il faut dire « Itadakimasu » avant de manger, « Gotchisōsama deshita » après avoir mangé, et « Kanpai » quand on trinque

Ce diaporama nécessite JavaScript.

.

Publicités

Et vous, qu'est ce que vous en dites ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s